ÉLÉMENTS BIOGRAPHIQUES ET BIBLIOGRAPHIQUES SUCCINCTS

Rappel : un double-clic dans la page provoque un retour vers le haut de page.


Copyright © Patrick Émile Carraud, 2004


Alphonse ALLAIS

BIOGRAPHIE — Alphonse Allais (1854 - 1905). Né à Honfleur le 20 octobre 1854. Mort à Paris le 28 octobre 1905. Humoriste.

Alphonse Allais, était un homme d'un naturel enjoué. Son œuvre, qui traduit son heureux tempéramment, mais aussi son appréciation, certes amusée, mais fort critique de la société, demeure diversement appréciée.

En effet, pour certains, sa production fut d'une immense futilité, il n'écrivit guère que de tristes farces sans grand intérêt.

Pour d'autres, dont André Breton, sa démarche est en quelque sorte révolutionnaire. Breton estime qu'Alphonse Allais se comporte en terroriste de l'esprit. En effet, Allais dénonce les travers de ses contemporains (au moins), en l'être humain le conformisme moyen, le bête animal social à l'esprit obtu, portant un regard terne, à l'angle de vue étroit, et pourtant peu aigu, sur le monde.

Allais écrivit de nombreux recueils de calembredaines, des pièces de théâtre, et beaucoup pour les journaux.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : À se tordre (1891), Vive la vie ! (1892), Rose et vert pomme (1894), Le Parapluie de l'escouade (1894), Deux et deux font cinq (1895), On n'est pas des bœufs (1896), Amours, délices et orgues (1898), L'Affaire Blaireau (1899), Captain Cap (1902)…


Charles BARTHÉLÉMY

BIOGRAPHIE — Charles Barthélémy (1825 - 1888), essayiste catholique. Son œuvre la plus importante est constituée par Erreurs et Mensonges historiques (ouvrage en 13 volumes). Il y dénonce la légende noire qui accable la monarchie et l'Église et la légende rose qui exalte la Révolution, la république.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Histoire de la Bretagne ancienne et moderne (1854), Histoire de la Russie (1856), Histoire de Turquie depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours (1857), Histoire de la Normandie ancienne et moderne (1857), L'esprit du Comte de Maistre précédé d'un Essai sur sa Vie et ses Écrits (1859), Le Consulat et l'Empire (1885), Histoire de la Monarchie de Juillet (1887), Le Deuxième Empire (1889), La Guerre de 1870-1871 (1884), Erreurs et Mensonges historiques (13 volumes ; de 1863 à 1883)…


Pierre Adolphe CHÉRUEL

BIOGRAPHIE — Pierre Adolphe Chéruel (né le 17 janvier 1809 à Rouen. Mort le 1er mai 1891 à Paris). Historien français. Études à L'École Normale Supérieure. Agrégé en 1830. Les ouvrages de Chéruel (auteur d'un style clair mais froid, annaliste accumulant une multitude de détails, de faits, et exploitant nombre de documents alors inédits) peuvent toujours être considérés comme une excellente source d'information sur le XVIIe siècle.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Histoire de Rouen sous la Domination anglaise au XVe Siècle (1840), Histoire de Rouen pendant l'Époque communale, 1550-1382 (1843-1844), De l'Administration de Louis XIV d'après les Mémoires inédits d'Olivier d'Ormesson (1849), De Marie Stuart et Henri III (1849), Histoire de l'Administration monarchique en France depuis l'Avènement de Philippe-Auguste jusqu'à la Mort de Louis XIV (1855), Dictionnaire historique des Institutions, Mœurs et Coutumes de la France'' (1855 ; plusieurs fois réédité), Journal d'Olivier Lefèvre d'Ormesson (1860-1862), Lettres du Cardinal Mazarin pendant son Ministère (1870-1891 ; en 6 volumes), Mémoires du Duc de Saint-Simon (1856-1858 ; une deuxième édition en 1878-1881), Saint-Simon considéré comme Historien de Louis XIV (1865), Notice sur la Vie et sur les Mémoires du Duc de Saint-Simon. (1876), Histoire de France pendant la Minorité de Louis XIV (1880 ; en 4 volumes), Histoire de la France sous le Ministère de Mazarin, 1651-1661 (1882-1883)…


Pierre CHOMPRÉ

BIOGRAPHIE — Pierre Chompré (1698 - 1760) fit une longue carrière de dirigeant d'institution, à Paris. Ce littérateur français, soucieux de pédagogie, rédigea plusieurs ouvrages à visées didactiques, et notamment le « Dictionnaire de la Fable » qui fut maintes fois réédité et le rendit célèbre, dans une certaine mesure, du moins, et malgré eux peut-être, auprès des lycéens et étudiants des XVIIIème et XIXème siècles.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Dictionnaire de la Fable (1727), Vie de Brutus premier consul de Rome (1730), Selecta latini sermonis examplaria (6 volumes — 17??), Dictionnaire abrégé de la Bible (1755)…


J.-G. CONTENSOU

BIOGRAPHIE — J.-G. Contensou (???? - 1909). Prêtre catholique, monarchiste ; il fut curé de la paroisse Notre-Dame d'Ardus (diocèse de Montauban). Il rédigea un essai historique, sur la France naissante des Ve et VIe siècles. Cet essai, à quelques égards déjà daté lors de l'achèvement de sa rédaction — vers 1904 — et de sa publication — posthume — en 1910, est assez instructif dans la mesure où il offre un condensé reflétant les conceptions historiques et politiques de nombreux catholiques français d'alors.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Le Berceau de la France chrétienne et l'Action de l'Église dans les Gaules aux Vme et VIme Siécles (1910)…


John Martin CRAWFORD

BIOGRAPHIE —John Martin Crawford (1845 - 1916) est l'un des traducteurs en anglais du Kalevala.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Kalevala : the Epic Poem of Finland (1888)…


Hennequin Arthus DALZENNAC

BIOGRAPHIE — « Hennequin Arthus Dalzennac » est un pseudonyme.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Shamelessly (2013-2014), Cent Hontes bues (2013-2014), Sceptre de jonc (2016)…


Émile DORAC

BIOGRAPHIE — « Émile Dorac » est un pseudonyme.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : …


Gustave DORÉ

BIOGRAPHIE —Gustave Doré (né à Strasbourg en 1832. Mort à Paris en 1883) demeure l'un des peintres, l'un des dessinateurs français des plus célèbres. G. Doré est surtout connu par ses gravures, parfois d'inspiration fantastique, illustrant d'innombrables ouvrages.

Il convient tout spécialement de rappeler que, sans aucune exagération, l'on est justement fondé d'estimer ses illustrations de la Bible comme ayant grandement contribué à la propagation de la lecture de l'ouvrage pour la majeure partie du XIXe siècle et une bonne partie du XXe.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : illustration des œuvres de Rabelais (1854), de Balzac (Contes drolatiques) (1855), de Dante (Divine Comédie) (1861), Cervantes (Don Quichotte) (1863), et, bien sûr, de la Bible


John EARLE

BIOGRAPHIE — John Earle (auteur de langue anglaise ; 1824 - 1903), fut professeur d'Anglo-saxon à l'université d'Oxford (de 1849 à 1854, et de 1876 à 1903), et produisit principalement des ouvrages relatifs à la linguistique, la philologie ; il est connu par sa traduction en prose, peut-être trop prosaïque, mais fiable, fort honnête, du Beowulf et la critique peu amène qu'en fit ultérieurement le cruel, prétentieux, et talentueux John Ronald Reuel Tolkien (1892 - 1973 ; J. R. R. Tolkien, précisons-le, n'osa point faire publier de son vivant sa propre traduction du Beowulf). John Earle entra dans le clergé en 1857 (il vécut alors plusieurs années à Bath).

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Philology of the English Tongue (1871), Anglo-Saxon Chronicle (1865), The Deeds of Beowulf an English Epic of the Eighth Century done into Modern Prose (1892)…


Frédéric Gustave EICHHOFF

BIOGRAPHIE — Frédéric Gustave Heichhoff (???? - ????), enseigna à Paris (professeur suppléant), puis à la faculté des Lettres de Lyon. Il fut membre correspondant de l'Institut.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Parallèle des Langues de l'Europe et de l'Inde ou Étude des principales Langues romanes, germaniques, slavonnes et celtiques comparées entre elles et la Langue sanscrite, avec un Essai de Transcription générale (1836), Cours de Littérature allemande professé à la Faculté des Lettres de Paris 1836-1837, Semestre d'Hiver (1838), Histoire de la Langue et de la Littérature des Slaves, Russes, Serbes, Bohèmes, Polonais et Lettons, considérées dans leur Origine indienne, leurs anciens Monuments et leur État présent (1839), Essai sur la Mythologie du Nord (1851), Morceaux choisis en Vers et en Prose des Classiques anglais (1852, …, 1881), Tableau de la Littérature du Nord au Moyen Âge en Allemagne, et en Angleterre, en Scandinavie et en Slavonie (1853), Dictionnaire éthymologique des Racines allemandes avec leur Signification française et leurs Dérivés classés par Famille (1855), Légende indienne sur la Vie future. Supplément avec Imitations latines (1856), Grammaire générale indo-européenne (1867)…


Louis Guillaume FIGUIER

BIOGRAPHIE — Louis Guillaume Figuier (né à Montpellier le 15 février 1819 - mort à Paris le 8 novembre 1894). Docteur en Médecine. Pharmacien. Essayiste. Publiciste. Vulgarisateur scientifique.

Il devint docteur en médecine à Montpellier en 1841. Louis Figuier enseigna ensuite à l'École de pharmacie de cette même ville. Il échoua à l'agrégation de médecine à deux reprises. Il parvint néanmoins à décrocher l'agrégation de pharmacie en 1853. Il obtint alors une chaire à l'École supérieure de pharmacie.

Il rédigeait, parallélement à ses fonctions d'enseignant, des articles de vulgarisation paraissant dans la presse.

Ses travaux relatifs à la fonction glycogénique hépatique en vinrent à provoquer une querelle académique qui l'opposa à Claude Bernard. La querelle en question vit le triomphe de C. Bernard ; et le désaveu de la classe scientifique accabla Louis Figuier qui dut renoncer à son poste.

Louis Figuier se tourna alors tout à fait vers sa carrière de publiciste, de vulgarisateur scientifique. Il écrivit dans de nombreux journaux (La France, La Revue des deux Mondes…). Il participa à la fondation de deux revues scientifiques (L'Année scientifique et industrielle, La Science illustrée). Ses ouvrages furent très souvent critiqués par les milieux scientifiques mais connurent généralement un grand succès auprès d'un large public.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Histoire du Merveilleux dans les Temps modernes (1860 [?]) ; Les Races humaines (1872) ; Le Lendemain de la Mort ou la Vie future selon la Science (1873[?]) ; Vies des Savants (1877 [?]) ; Scènes et Tableaux de la Nature ; La Terre et les Mers ou Description physique du Globe ; L'Homme primitif


Léon GAUTIER

BIOGRAPHIE — Léon Gautier (1832 - 1897). Enseignant. Auteur. Traducteur. Académicien français (en 1887). Catholique. Il fut étudiant, puis professeur (de paléographie) à l'École des Chartes. Il découvrit, lors de ses études, à l'occasion d'un voyage en Italie, une vieille chanson de geste L'Entrée en Espagne ; il la publia à son retour en France. Il obtint un poste aux Archives nationales. Il rédigea Les Épopées nationales (1868) qui lui valurent le prix Gobert décerné par l'Académie française. Il découvrit La Chanson de Roland à laquelle il consacra beaucoup de temps et d'énergie : il se livra à vingt-cinq traductions de cette chanson de geste.

Son ouvrage le plus célèbre est sans conteste La Chevalerie. Le fond de cet épais et riche ouvrage fort documenté demeure tout à fait pertinent malgré un traitement laissant ressortir la foi catholique de l'auteur.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : La Chevalerie (1884), et de très nombreux autres ouvrages : il en publia plus de 150 (155 [?])…


GOINBOT (M.-J. MOREL, madame —)

BIOGRAPHIE — (???? - ????) Cette femme de lettres fut maîtresse de pension.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Rondes enfantines (1862)…


Jules GOURDAULT

BIOGRAPHIE — Jules Gourdault (1838 - 1912[?]). Auteur. Essayiste. Traducteur. Publiciste. Et grand voyageur… Publiciste, Jules Gourdault collabora à La Revue des deux Mondes et à Grande Encyclopédie. Traducteur, il donna notamment la version française de plusieurs ouvrages rédigés originellement en langue allemande ; ainsi traduisit-il l'ouvrage de l'explorateur allemand le docteur Gustav Nachtigal, Sahara et Soudan. Il accomplit lui-même un voyage en Afrique dont il fit le récit principalement dans son ouvrage L'Homme blanc au pays des Noirs (1885).

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Colbert, Ministre de Louis XIV (1661-1683) (1870 ; 2e édition en 1874), Voyage des Navires La Germania et La Hansa au Pôle nord (1869-1870) (écrit en collaboration avec Adam Charles ; 1874), L'Éxpédititon du Tegetthoff (ouvrage de Payer J. ; traduction de Jules Gourdault ; 1878), La Suisse. Études et Voyages à travers les 22 cantons (1879), La Suisse pittoresque (1882), L'Italie pittoresque (1883… ; nombreuses éditions : 5e édition en 1897), À travers le Tyrol (1884), L'Homme blanc au pays des Noirs (1885), Rome et la Campagne Romaine (… ; 2e édition en 1889)…


Francis Barton GUMMERE

BIOGRAPHIE — Francis B. Gummere (né à Burlington dans le New-Jersey le 6 mars 1855 - mort en 1919), auteur de langue anglaise (Américain — États-Unien). A.B. (Artium Baccalaureus : licencié ès lettres) en 1872, A.M. en 1875 (Haverford College ; Harvard). Il enseigna d'abord en tant que professeur d'anglais (de 1875 à 1879 ; à Providence), puis termina ses études à l'université de Freiburg en 1881. Il fut ensuite professeur d'anglais à Harvard jusqu'en 1882, puis à New Bedford jusqu'en 1887, ensuite à Haverford. Francis Burton Gummere est surtout connu pour sa traduction, en vers, du Beowulf. F. B. Gummere était l'un des défenseurs de la thèse de la genèse populaire des légendes, de la poésie folklorique, et non pas de la thèse selon laquelle des poètes ont imprimé les élans dont la collectivité ensuite aurait nourri ses compositions poétiques.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : The Anglo-Saxon Metaphor (1881), Handbook of Poetics (1885, réédité jusqu'en 1896), Germanic Origins ; a Study in Primitive Culture (1892), Old English Ballads (1894), Beowulf (1910)…


Pat IMELRIECK d'AURRAC

BIOGRAPHIE — « Pat Imelrieck d'Aurrac » est un pseudonyme.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Prophètes du malheur ; Amos et Élie (1976-2015)…


Louis JACOLLIOT

BIOGRAPHIE — Louis Jacolliot (né à Charolles en 1837, mort à Saint-Thibault-les-Vignes en 1890), serviteur un temps de l'empire colonial français comme magistrat (à Pondichéry, Chandernagor, aux Indes, puis à Tahiti, en Polynésie), rédigea de très nombreux ouvrages (récits de voyages, essais, romans) où il étudia, entre autres sujets, la spiritualité indienne (hindouiste), où il vanta, peut-être excessivement parfois, l'administration française d'outre-mer. Par ses ouvrages il joua avec plus ou moins de bonheur à se montrer ethnologue (parfois ingénu ; à moins que, faussement ingénu, il se plût à abuser de la crédulité de son lectorat)) et vulgarisateur scientifique. Il fut un véritable auteur à succès, dont les textes sont maintenant oubliés, sauf, peut-être, de certains amateurs de religions et de spiritualités exotiques.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : La Bible dans l'Inde (1869), L'Olympe Brahmanique (1881), Voyage aux Ruines de Golconde et à la Cité des Morts (1881) Histoire naturelle et sociale de l'Humanité (1884), Voyage au Pays des Fakirs charmeurs (1883), Voyage au Pays des Palmiers (1884), Voyage au Pays des Brahmes (1886), Les Mangeurs de Feu (1887), Voyages aux Pays mystérieux (1887), Les Chasseurs d'Esclaves (1888), Le Crime du Moulin d'Usor (1888), Le Coureur des Jungles (1888), Voyage au Pays des Bayadères (1889), Les Ravageurs de la Mer (1890), Voyage au Pays des Perles, Voyages au Pays des Éléphants… Et aussi : Perdus sur l'Océan (1893 — posthume)…


Paul LACROIX (dit le Bibliophile Jacob)

BIOGRAPHIE — Paul LACROIX (1806 ou 1807 - 1884) fut conservateur de la Bibliothèque de l'Arsenal, un bibliophile sérieux, un véritable amateur de livres. Il fut historien et romancier, mais aussi conteur (contes pour la jeunesse, contes fantastiques). Il édita des textes d'auteurs français anciens (Rabelais, Corneille), mais également l'Heptaméron… Il préfaça des pièces de Shakespeare. Il rédigea des biographies (Molière, Restif de la Bretonne…)

Une grande partie de ses archives personnelles allèrent à la bibliothèque de l'Arsenal (notamment une belle collection d’autographes — lettres d’écrivains, de musiciens, de philosophes, anciens ou qui lui étaient contemporains).

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Mœurs, Usages et Costumes au Moyen Âge et à l'Époque de la Renaissance (1871), Les Arts au Moyen Âge et à l'Époque de la Renaissance (1874)…


André LEFÈVRE

BIOGRAPHIE — André Lefèvre (1831 - ????) Professeur à l'école d'Anthropologie. Littérateur Français co-fondateur de la Pensée nouvelle, la Libre pensée. Il collabora également à la République Française.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Religions et Mythologies comparées (1877), Les Temps homériques (1895), Les Gaulois, Origines et Croyances (1900)…


Isidore LISIEUX

BIOGRAPHIE — Isidore Lisieux (???? - ????), après, semble-t-il, avoir été membre du clergé catholique (prêtre), fut éditeur, auteur, traducteur. Il est surtout connu des bibliophiles comme l'un des pourvoyeurs des volumes qui peuplent leurs « enfers ». En effet il édita au cours de la seconde moitié du XIXesiècle un certain nombre de curiosa, dont parfois il était l'auteur. Et peut-être même est-il aussi l'auteur de certains des ouvrages dont il annonce n'être que le simple traducteur…

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Kama Soutra (auteur : Vatsyayana ; traduit, du sanscrit selon certaines sources, par Isidore Lisieux ; mais plus probablement de l'anglais, sur une première version anglaise parue à Bénarès en 1883), De la Sodomie, et particulièrement de la Sodomie des Femmes distinguées du Tribadisme (auteur : Père Luigi Maria Sinistrari D'Ameno ; traduit du latin d'après le manuscrit original par Isidore Lisieux), Manuel d'Érotologie classique – De Figuris Veneris (traduit du latin par Isidore Lisieux), De la Démonialité et des Animaux incubes et succubes où l'on prouve qu'il existe sur Terre des Créatures raisonnables autres que l'Homme, ayant comme lui un Corps et une Âme, naissant et mourant comme lui, rachetées par N.-S. Jésus-Christ et capables de Salut et de Damnation (auteur : « R. P. Louis Marie Sinistrari D'Ameno de l'Ordre des Mineurs Réformés de l'étroite Observance de Saint-François (XVIIe siècle) » ; « Publié d'après le Manuscrit original découvert à Londres en 1872 et traduit du Latin par ISIDORE LISEUX » ; deuxième édition en 1876), Essais critiques de Littérature ancienne ignorée ou mal connue (auteur : Alcide Bonneau ; publié par Isidore Lisieux en 1887)…


Elias LONNROT (ou LÖNNROT, ou LŒNNROT)

BIOGRAPHIE — Elias Lonnrot (1802 - 1884), rédigea au début du XIXe siècle le Kalevala, une épopée inspirée par la matière folklorique finlandaise, les vieilles légendes encore connues alors d'un certain nombre de conteurs populaires. Le Kalevala (ou Kalewala), est rapidement devenu, avec la forte exacerbation du sentiment national finlandais, puis l'indépendance du pays, une véritable « épopée nationale » finlandaise.

La culture de langue finnoise était surtout orale : proverbes, contes, légendes et poèmes à caractère épique. Et si les textes didactiques, d'éducation morale ou religieuse, était également de langue finnoise, les écrivains finlandais « sérieux » écrivaient leurs textes « sérieux » en langue suédoise. Un véritable courant littéraire finnois n'apparut donc que vers le milieu du XIXe siècle avec la production livresque de J. V. Snellman (1806-1884) et surtout d'Elias Lonnrot.

C'est à partir de 1831 (après l'obtention d'une bourse) que le folkloriste Lonnrot put se consacrer à la sauvegarde de l'essentiel de la matière poétique populaire nationale finlandaise et entamer la rédaction du Kalevala, qui la cristallise. Il compile et classe d'abord, en 32 chants, un ensemble de 12000 versets (1835) ; puis continuant sa collecte et son classement il parvient à un total de 50 chants, pour un ensemble de près de 22800 versets (1849). Un texte encore plus complet sera publié en 1887 (éditeur A. V. Forsman).

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Kalevala (1835 ; 1849 ; 1887 ; les premières traductions : en suédois en 1844 par Castren, en Français par Léouzon Le Duc en 1845 (et 1868 ; puis en 1879, publiée à Paris par C. Marpon et E. Flammarion, une traduction comportant les 50 runot), en allemand par Anton Schiefner en 1852, en anglais en 1888 par J. M. Crawford)…


James MACPHERSON (ou MAC PHERSON)

BIOGRAPHIE — James Macpherson (né à Ruthven — Inverness — le 27 octobre 1736 - mort à Good Belville — Inverness — le 17 février 1796), auteur écossais. Enseignant. Fit ses études à Aberdeen et à Édinbourg.

James Macpherson publia en 1760 Fragments de poésie ancienne, dont le succès fut immense et dont l'influence sur la littérature romantique relativement importante : ce recueil eut un énorme succès partout en Europe, un succès tel, qu'il déclencha une intense celtomanie gagnant rapidement tous les milieux cultivés. Ces Fragments de poésie ancienne étaient inspirés de textes originaux en gaélique (irlandais) et en erse (écossais, autre langue gaélique). Ces textes originaux étaient attribués à Ossian, un barde mythique de l'Écosse ancienne (IIIe siècle). D'aucuns, les poèmes épiques originaux étant demeurés inconnus jusque-là en Angleterre, estimèrent que Macpherson était un mystificateur. Les poèmes originaux furent publiés en 1807.

Toutefois prenez connaissance de ce commentaire que fait Philippe Le Stum dans une note de bas de page (note 1, page 15) de son ouvrage Le Néo-druidisme en Bretagne – Origine, naissance et développement, 1890-1914 (éditions Ouest-France, 1998) à propos de l'ouvrage de Macpherson : « À partir de fragments authentiques traduits, liés entre eux et très considérablement augmentés, Macpherson avait composé une longue épopée qu'il attribuait à un barde du IIIe siècle. Sur cette supercherie littéraire et son extraordinaire « fortune » artistique, voir le catalogue de l'exposition Ossian, Paris, Grand Palais, 1974.»

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Fragments de Poésie ancienne (1760)…


Francisco MATEOS GAGO Y FERNANDEZ

BIOGRAPHIE — Francisco Mateos-Gago y Fernández (1827 - 1890). Ce docteur en médecine, espagnol, et très catholique, rédigea quelques opuscules médicaux, et notamment un essai qui le rendit célèbre sur le thème de la papesse Jeanne, où il défend le caractère légendaire et non pas historique du personnage.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : La Fable de la Papesse Jeanne (18??)…


Jean-Henri MEIBOM (ou MEIBOMIUS, ou MEIBOMII)

BIOGRAPHIE — Jean-Henri Meibom est né à Helmstædt en 1590. Il est le fils de Henri Meibom (dit l'Ancien ; 1555 - 1625), qui enseigna l'histoire et la poésie à Helmstædt et rédigea, s'interressant à l'histoire germanique médiévale, Opuscula varia ad res germanicas spectantia et aussi, notamment, Parodiæ Horatianæ et Sylvæ
Jean-Henri Meibom, fut médecin, et écrivit quelques ouvrages : Mæcenatis vita, De cerevisiis, potibusaque et ebriaminibus, et (ici, last but not least) également, De flagrorum usu in re veneria etc. (« De l'usage de la flagellation dans les choses de l'amour… »). Il meurt en 1655.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Mæcenatis vita ; De cerevisiis, potibusaque et ebriaminibus ; De flagrorum usu in re veneria etc.(« De l'Utilité de la Flagellation dans la Médecine et dans les Plaisirs de l'Amour »)…


René MÉNARD (ou René Joseph MÉNARD)

BIOGRAPHIE — René Ménard (1827 - 1887), auteur, critique littéraire, et peintre (peintures de paysages) ; dirigea la Gazette des Beaux-Arts. Il favorisa la rencontre de son fils (Émile) René Ménard (1862 - 1930) avec les peintres de l'école de Barbizon (Émile René Ménard fils, qui put profiter aussi de l'influence heureuse de son oncle Louis Ménard — entre autre homme de plume et adepte de philosophie païenne ; 1822 - 1901 —, est devenu — après avoir été à l'école de Pierre-Victor Galland et de Paul Baudry — un peintre célèbre dans le monde entier — on le classait dans la continuité de la tradition classique française, avec des prédécesseurs tels que Nicolas Poussin, Claude Lorrain…)

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Histoire des Beauts-Arts (1875 ; 1882), De la Sculture antique et moderne (1867), La Vie privée des Anciens (1881), Histoire des Arts décoratifs (1884)…


André Saturnin MORIN (MIRON)

BIOGRAPHIE — André-Saturnin Morin (1807 - 1888), essayiste libre penseur (il écrivit également sous le pseudonyme de Miron) et homme politique (conseiller général — en Eure-et-Loir —, conseiller municipal — à Paris).

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Séparation de l'Église et de l'État (1871), Le Prêtre et le Sorcier ; Statistique de la Superstition (1872), La Confession (1873), Le Mariage des Prêtres ; Histoire de la Messe (1874), L'Esprit de l'Église (1874), Essais de Critique religieuse (1885)…


Johann Karl August MUSÄUS (ou MUSAEUS, ou MUSÆUS)

BIOGRAPHIE — Johann Karl August Musäus (né à Jena le 29 mars 1735. Mort à Weimar [?] le 28 octobre 1787) : enseignant, écrivain satiriste, folkloriste auteur de fables, contes populaires, contes merveilleux, contes de fées. Il était le fils d'un homme de loi. Il étudia tout d'abord la théologie, mais se passionna bientôt pour la littérature.

Musäus est surtout connu pour avoir recueilli un grand nombre de contes allemands qu'il rédigea en leur donnant une touche caractéristique, quelque peu moqueuse ou caustique (de là le fait que certains critiques ne considèrent pas les contes de Musäus comme relevant véritablement du folklore).

Musäus, comme les frères Grimm, Tieck ou encore Chamisso, ou Hoffmann, fait partie de ces allemands précurseurs qui s'intéressèrent grandement à la culture populaire, qui prirent conscience de sa beauté, et de sa fragilité, face à la christianisation qui se poursuivait et à la révolution industrielle qui déjà s'annonçait. Ces Allemands inaugurèrent un mouvement de sauvegarde de la culture populaire qui allait se répandre en Europe : d'abord en Angleterre, puis en France etc.

Musäus livrera certains morceaux de littérature gothique qui influenceront des auteurs anglo-saxons parmi lesquels Washington Irwing.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Grandisson des zweite (roman satirique en 3 volumes ; 1760-1762), Physiognomische Reisen (roman satyrique ; 1778-1779), Der deutsche Grandisson (ouvrage Grandisson des zweite revu ; 1781-1782), Volksmährchen der Deutschen (recueil de contes du folklore rendus avec la touche propre à Musäus ; 1782-1786), Straußfedern (recueil de nouvelles ; 1787), Moralische Kinderklapper (1794)…


Émile OTTO

BIOGRAPHIE — Émile Otto (???? - ????) fut docteur en philosophie et professeur de langues modernes à l'université de Heidelberg. Auteur d'une célèbre Grammaire allemande.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Le Petit français, ou Introduction facile et naturelle à l'Étude de la Langue française (1840), Nouvelle Grammaire allemande : contenant outre les principales Règles de la Langue allemande des Thèmes, des Lectures et des Conversations d'après une Méthode à la Fois théorique et pratique (????), Petite Grammaire allemande abrégée, accompagnée de nombreux Exercices de Conversation et de Lecture à l'Usage des Commençants d'après une Méthode à la Fois théorique et pratique (nombreuses éditions depuis le milieu du XIXe siècle, et au début du XXe)…


Hermann PERGAMENI

BIOGRAPHIE — Hermann Pergameni (né à Bruxelles [Brussel] le 23 avril 1844. Mort à Sint-Joost-ten-Node le 27 avril 1913). Avocat (avocat à la cour d'appel de Bruxelles). Publiciste (« La Discussion », « Revue de Belgique », « La Presse Belge », « La Réforme », « Le Messager de Bruxelles », « Le Ralliement »). Écrivain.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Les Guerres des Paysans, Étude hitorique (1880)…


Chevalier PIERRUGUES

C. de KATRIX

BIOGRAPHIE — Le chevalier Pierrugues et C. de Katrix sont tous deux de fort énigmatiques personnages (et peut-être, s'agit-il là de pseudonymes).

On attribue au chevalier Pierrugues les importantes notes explicatives en exergue de l'édition de 1833 de l'Erotika Biblion de Mirabeau. S'il semble bien qu'il soit impossible de jamais obtenir aucune information sur le très mystérieux chevalier Pierrugues, ses notes ont le mérite d'être suffisamment dignes d'interêt pour que l'on choisisse de lire une édition de l'Erotika Biblion les comportant.

C. de Katrix est quant à lui l'auteur d'un avant-propos de ce même Erotika Biblion.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : les notes de l'Erotika Biblion (chevalier Pierrugues, 1833) ; avant-propos de l'Erotika Biblion (C. de Katrix, 1843).


Rosalie du PUGET

BIOGRAPHIE — Mademoiselle R. du Puget (1795 - 1875), membre de l'Académie des Sciences, Arts et belles Lettres de Caen… Connue pour la traduction qu'elle donna des Eddas (Edda en vers et Edda en prose).

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Les Eddas traduites de l'ancien Idiome scandinave (1838 ; rééditions en 1846, 1865), Abrégé des Voyages de Mademoiselle Bremer dans l'Ancien et le Nouveau Monde. Palestine et Turquie (????), Fleurs scandinaves ; Choix de poésies traduites du Suédois (????), Le Plutarque des Hommes de Guerre étrangers (????)…


Daniel RAMÉE

BIOGRAPHIE — Daniel Ramée (1806 - 1887). Architecte. Essayiste. Il fut formé par son père et connut une carrière qui aurait pu être brillante s'il ne s'était montré quelque peu dissipé, ou s'il n'avait pas, peut-être, surestimé ses capacités, ou si l'on ne l'avait pas surestimé. La Commission des Monuments historiques lui confia sans doute, dans la Somme, un trop grand nombre de chantiers (cathédrales de Noyon, de Senlis, de Beauvais, palais de Justice de cette même ville, églises Saint-Riquier, Saint-Vulfra (Abbeville, Corbie), Saint-Leu-d'Esserent… Les Autorités civiles (le préfet) demandèrent en 1850 le remplacement de Daniel Ramée par un autre architecte. La Commission des Monuments historiques, qui à la même époque défendait bec et ongles Viollet-Le-Duc, ne soutint pas Ramée et le remplaça.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Histoire générale de l'Architecture (1862), Action de Jésus sur le Monde, ou Conséquence du Christianisme (1864), Dictionnaire général des Termes d'Architecture en français, allemand, anglais et italien (1867), L'Architecture et la Construction pratiques mises à la Portée des Gens du Monde, des Élèves, et de tous ceux qui veulent faire bâtir (1868)…


François RAGON

BIOGRAPHIE — François Ragon (1795 - 1872). Il entre à l'École normale supérieure en 1813. Après son agrégation d'histoire en 1818, il occupe, à Paris, la chaire d'histoire au collège royal Bourbon (lycée Condorcet de nos jours), et ce jusqu'en 1828. Il occupe ensuite, de 1828 à 1834 la chaire de rhétorique. En 1838 il devient Inspecteur de l'Académie de Paris. Il le demeure jusqu'en 1848. En 1850 il est nommé Inpecteur général de l'Instruction publique. Il fut occasionnellement rédacteur du J.L.F.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Abrégé de l'Histoire générale des Temps modernes (1826, en 3 volumes ; deuxième édition revue et corrigée en 1829, en 2 volumes ; … 4ème édition en 1839), Précis d'Histoire de France pour l'Enseignement primaire supérieur (1842 ; édition revue et augmentée par François Filon en 1874), Histoire générale du dix-huitième Siècle (???? ; deuxième édition en 1839)…


Édouard RIOU

BIOGRAPHIE — Édouard RIOU (né à Saint-Servan en 1833. Mort à Paris en 1900) commença véritablement sa carrière de peintre, de dessinateur en 1859. Paysagiste, ses œuvres traitent notamment de paysages de la forêt de Fontainebleau. Orientaliste, ses œuvres traitent notamment de thèmes relatifs à l'Égypte… On peut voir certains de ses tableaux au musée du Havre.

Riou appartenait au mouvement, à l'école d'illustration dont le représentant le plus illustre (!) est sans conteste Gustave Doré. Il réalisa de nombreuses gravures destinées à de nombreuses revues (Le Tour du Monde), à de nombreux ouvrages, romans ou essais, de différents auteurs (Victor Hugo, Walter Scott, Jules Verne…).

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : 67 gravures pour Cinq Semaines en Ballon, 190 (?) gravures pour Voyages et Aventures du Capitaine Hatteras, 56 gravures pour Voyage au Centre de la Terre, 175 (?) gravures pour Les Enfants du Capitaine Grant, 24 gravures pour Vingt mille lieues sous les Mers, 35 gravures pour Géographie de la France


X. B. SAINTINE

BIOGRAPHIE — X. B. Saintine est le pseudonyme de Joseph Xavier BONIFACE (1798 - 1865). Romancier. Essayiste.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Le Mutilé (1832) ; Le chemin des écoliers. Promenade de Paris à Marly-le-Roy en suivant les bords du Rhin (1861) ; La Mythologie du Rhin ; Picciola (« un adorable récit plein de cœur et de charme, qui, traduit dans toutes les langues, valut à son auteur, comme gloire et comme profit, plus que tous ses autres ouvrages ensemble » [P. Larousse]) ; La Nature et ses trois règnes : causeries et contes d'un bon papa sur l'histoire naturelle et sur les objets les plus usuels ; La Solitude de Juan Fernandez, ou Le Véritable Robinson Crusoé (Roman d'aventures inspiré de la vie d'Alexander Selkirk, dont l'histoire a aussi inspiré Steele, Defoe, Cowper, et quelques autres)…


Christophe von SCHMID (chanoine)

BIOGRAPHIE — (1768 - 1854) Auteur de langue allemande. Ecclésiastique (chanoine) allemand ayant rédigé, dans la première moitié du XIXème siècle, des contes destinés à l'édification de la jeunesse chrétienne.

BIBLIOGRAPHIE — Quelques titres : Contes ; Rose de Tannenbourg ; Geneviève de Brabant ; Thimothée et Philémon



HYPERLIEN VERS LA PAGE D'ACCUEIL

Copyright © Carraud-Baudry, 2001-2016 

HYPERLIEN VERS LE PLAN DU SITE